La redynamisation du territoire par l’arrivée de nouvelles populations induit de travailler sur l’image de celui-ci et la façon de la valoriser à l’extérieur. Ce travail de promotion se destine particulièrement aux potentiels touristiques ciblés mais, plus largement, aux populations susceptibles de s’installer sur le territoire. Force est en effet de constater que le territoire n’est aujourd’hui pas véritablement identifié comme une destination attractive auprès des territoires extérieurs, et ce malgré l’existence avérée de nombreux atouts (cadre de vie, position de carrefour et proximité de la région parisienne, renouvellement économique, etc).

Ainsi la fiche-action présente une dimension transversale aux précédentes fiches dans la mesure où les actions menées dans le cadre de ces dernières ne pourront atteindre leur objectif d’attractivité qu’à condition qu’elles soient valorisées pour atteindre les publics visés. Elle aura donc pour ambition préalable à toute opération de communication, de donner suite aux travaux de mise en réseau et d’études engagés dans les précédentes fiches-actions, notamment ceux de la fiche-action 1, à l’échelle de l’ensemble du territoire, par la structuration d’une identité claire et lisible. La communication interviendra comme un outil de mise en valeur de ces réflexions stratégiques et sera conditionnée, là aussi, au déploiement d’actions à une échelle structurante entendue comme étant celle du Pays.

Études ou diagnostics précisant les représentations et l’image qu’ont les habitants ou les populations extérieures - notamment les touristes - du territoire

Études stratégiques visant à consolider une identité unique et différenciante du territoire et à clarifier les éléments de langage partagés (ex : élaboration d’un Schéma Directeur de la Signalétique Touristique, etc)

Mise en application de la stratégie de communication/marketing territorial, notamment par la création et la mise en valeur d’une identité visuelle à l’échelle du Pays Chaunois (ex : charte graphique, logos, signalétique partagée, actions de coordination et de mutualisation de la communication, etc)

Actions de communication s’appuyant sur la création d’outils physiques ou sur un média de nature numérique, audio, visuel ou papier en lien avec les stratégies et plans d’actions locaux en matière de tourisme et de services à la population (ex : réalisation de vidéos de promotion du Pays et de ses acteurs, création d’un magazine de Pays, amélioration et mise en réseau des sites internet spécifiques, audioguides numériques, catalogue touristique complet des sites du territoire, applications mobiles, audioguides, etc)

Actions incitant les habitants à devenir ambassadeurs de leur territoire (ex : mise en place d’une « carte d’ambassadeur », organisation de journées portes ouvertes ou de visites guidées pour les nouveaux arrivants, etc)

Mise en place et animation d’un portail collaboratif à destination des habitants, des entreprises, des porteurs de projets et des nouveaux arrivants, permettant aux acteurs du territoire d’assurer la communication et la promotion des offres d’activités, de services, de santé et éventuellement d’emploi à l’échelle du Pays Chaunois.

Actions de promotion et de prospection exogène

    • Soutien aux initiatives en matière de promotion des savoir-faire et productions locales à l’extérieur du territoire (ex : participation à des salons, festivals ou tout autre évènement de rayonnement national, etc)
    • Actions de promotion du territoire et de ses opportunités à l’occasion d’événements d’envergure drainant un public provenant d’autres territoires
    • Opérations collectives visant à la promotion du territoire et la prospection des cibles sur les lieux où transitent des visiteurs (gares, aires de services, campings et hébergements touristiques, marchés et sites touristiques, etc)
    • Actions visant à faire découvrir, aux personnes extérieures, le potentiel économique et à valoriser l’habitabilité du territoire par l’organisation de sessions d’accueil de type « Educ’Tour », notamment sur le thème de la santé. De manière générale, des actions spécifiques visant à promouvoir à l’exogène les offres d’emploi non pourvues ou en tension ainsi que les secteurs d’activité en développement pourront être encouragées.
    • Résidences d’artistes ou de créateurs sous réserve d’une mise en valeur du Pays Chaunois et de son patrimoine historique, artistique, culturel ou naturel.

Les actions soutenues par LEADER pour construire une image de territoire fédératrice et communiquer dans une logique d'attractivité doivent impérativement permettre de répondre à l'un des objectifs suivants :

    • Mieux connaitre les représentations qu’ont les habitants et les touristes du territoire
    • Faire connaître les atouts du territoire auprès des habitants et des touristes
    • Construire une image propre au territoire tout en l’articulant avec les politiques régionales et celles des territoires voisins en matière de développement touristique

Les acteurs du territoire attendent que les projets financés contribuent, totalement ou partiellement :

    • au renforcement de l’image du territoire et de la visibilité de l’offre d’accueil (touristique, professionnelle, etc) ;
    • au développement des savoir-faire en matière de communication innovante ;
    • à l'accroissement des investissements extérieurs et des nouveaux habitants sur le territoire.

Pour mesurer les effets du projets sur le territoire, les porteurs de projet devront être en mesure d'alimenter les indicateurs demandés :

    • Nombre et nature des supports de communication créés ;
    • Nombre de publics impactés par les dispositifs de communication (fréquentation de sites Internet, documents/plaquettes distribuées, statistiques de réseaux sociaux, etc.)
  • Syndicat mixte du Pays Chaunois
  • Autres collectivités territoriales et leurs groupements (Communes, EPCI, etc.)
  • Etablissements Publics (et d’enseignement inclus)
  • Maison ou Office du tourisme
  • Associations loi 1901
  • Chambres / organisme consulaires
  • Etablissements publics ou privés agréés de formation
  • Syndicats de formation liés à la communication et au développement économique et touristique
  • Groupements d'Intérêt Public (GIP) et, par extension, des Groupements d'Intérêt Economique (GIE), intervenant dans le domaine de l'administration et des services, de l'emploi, du commerce, de l'action sanitaire et sociale, du tourisme, de la culture (dont arts et spectacles) et de la protection de l'environnement
  • Entreprises (Microentreprises ; Entreprises artisanales, commerciales et de services ; TPE/PME au sens communautaire) et leurs groupements quel que soit leur secteur d’activité
  • Sociétés coopératives : Coopératives d’entreprises (agricoles, d’artisans, de commerçants), coopératives de production (SCOP), coopératives multi-sociétariales (SCIC), coopératives d’activités et d’emploi (CAE), Coopératives de consommateurs, coopératives scolaires et coopératives européennes
  • Syndicats professionnels liés au développement économique et touristique
  • Personnes physiques disposant d'un numéro SIRET

Dépenses de personnel :

  • Frais salariaux (salaires et charges)
  • Frais de déplacements, d’hébergement et de restauration en lien direct avec le projet (selon barèmes en vigueur, sous réserve de présentation de justificatifs)

Dépenses immatérielles :

  • Frais de fonctionnement et d’organisation directement liés à l’opération (hors charges locatives courantes de la structure porteuse, frais de télécommunication, location et entretien de locaux)
  • Frais de prestations externes :
    • Études, conseils, diagnostics, expertises, ingénierie nécessaires à la bonne réalisation du projet, par exemple en matière d’hygiène et de sécurité, ou dans les champs de la sociologie, du marketing territorial et de la communication.
    • Frais de communication et de prestation directement liés à la réalisation du projet :
      • Frais de conception (contenu, conception graphique, etc)
      • Frais d’édition (impression, montage numérique ou fabrication de signalétique)
      • Frais de diffusion (publicité, publications diverses, distribution)
      • Frais d’animation (experts en animation en évènementiel, intervenants extérieurs, artistes, etc)
      • Frais de réception (location de salle, achats (boissons, aliments et/ou fournitures) et/ou traiteur qui favorise l’utilisation de produits locaux)
    • Location de matériel et d’équipement directement liée à l’opération
    • Frais d’entretien du matériel et des équipements nécessaires au bon déroulement de l’opération
  • Acquisition ou développement de logiciels informatiques directement liés à la réalisation du projet et non liés au financement d’un poste (ingénierie) : plateforme numérique, outils de gestion et de commercialisation, site Internet et système d’information locaux en réseau, etc.
  • Participation à des évènements (frais d’inscription, de déplacement, d’hébergement et de restauration selon barèmes en vigueur, sous réserve de présentation de justificatifs)

Dépenses matérielles :

  • Acquisition de matériel et d’équipements (matériel informatique, bureautique, technique et numérique, outillage, animaux, outils pédagogiques, etc) directement rattachables à l’opération, et non liés au financement d’un poste (ingénierie)
  • Équipements de diffusion communicationnelle (impression, reprographie, matériel audio et vidéo, etc)
  • Investissements de rénovation, réhabilitation ou création d’équipement, y compris :
    • Les frais de construction, d’extension, de dépollution et de démolition
    • Les frais d’aménagements frais consistant en travaux de construction, de rénovation intérieur et extérieur directement rattachables à l’opération
    • L'achat et les frais d'installation de mobilier, notamment urbain, de signalisation, de signalétiques directionnelles, de panneaux d’information, de bornes, de plaques, de balisage, de signalétique d’entrée sur le territoire, de support de communication directement rattachables à l’opération
  • Acquisition de matériel de sécurité directement imputable au projet en vue de la protection des locaux, des équipements et des personnes
  • Dépenses liées au respect des obligations en matière de publicité européenne

Pour information, les dépenses suivantes ne sont pas éligibles à une aide LEADER : acquisition foncière ou immobilière ; acquisition de matériel et d’équipement d’occasion ; les contributions volontaires en nature (en travail, en biens, en services) ; communication des institutions publiques ou privées pour leur communication courante n’étant pas en lien direct avec le projet.