Le Pays Chaunois, constitué en Syndicat Mixte, est composé de 2 intercommunalités : la Communauté d’Agglomération Chauny – Tergnier – La Fère (au nord) et la Communauté de Communes Picardie des Châteaux (au Sud). Au total, depuis le 1er janvier 2019, le Pays Chaunois compte 84 communes pour 75 000 habitants. Les 15-59 ans y sont faiblement représentés, ce qui s’explique par les migrations des jeunes actifs et des étudiants hors de leur bassin d’origine. Malgré tout, le vieillissement de la population se ralentit avec des moins de 20 ans plus nombreux que les plus de 60 ans.

Economiquement, le Pays Chaunois comptait 20 830 emplois en 2014, soit le second pôle d’emplois du département. Le territoire est marqué par une prédominance du secteur tertiaire (71,6%) et une surreprésentation des activités industrielles par rapport au département et à la région. Si le secteur agricole reste important, le potentiel touristique reste à développer. 

En effet, structuré autour de la Vallée de l’Oise, de la Serre et de l’Ailette, le territoire présente une diversité de paysages préservée via ces milieux naturels et de grandes perspectives paysagères dans les espaces agricoles : de grands massifs forestiers comme celui de Saint Gobain qui offrent un refuge à la faune et des ressources à exploiter ; les landes de Versigny, un milieu naturel devenu rare, offrant des paysages de landes à bouleaux épars, issus des usages pastoraux traditionnels ; des pelouses sèches à la flore riche se développant ponctuellement sur les coteaux calcaires. Le Pays Chaunois compte également 43 monuments historiques parmi lesquels le Château de Coucy, l’ancienne manufacture royale des glaces à Saint-Gobain, la pâtisserie du marché couvert à Chauny, le musée franco-américain de Blérancourt, la maison de Saint-Just, etc. Viennent s’y greffer des équipements comme le Musée Départemental de la Résistance et de la Déportation à Tergnier ou encore le Musée Jeanne d’Aboville de La Fère.

En matière de services, le territoire comporte une grande variété d’équipements. Cependant, la Communauté de Communes Picardie des Châteaux dispose de peu d’équipements structurants et, de manière globale, l’offre de santé de proximité est insuffisante : 1 médecin pour 1 416 habitants. Par ailleurs, la couverture numérique reste à améliorer tandis que 53 communes sont dépourvues de toute offre commerciale. Le territoire propose une offre en équipements sportifs permettant des pratiques variées et dispose d’un tissu associatif dense proposant une offre culturelle importante.

Le territoire se structure autour d’un pôle urbain constitué de 12 communes limitrophes et qui regroupe les principaux équipements, noeuds de communication, et une plus grande densité de population (Ognes, Sinceny, Chauny, Viry-Noureuil, Condren, Tergnier, Beautor, Autreville, Andelain, Charmes, La Fère, Danizy) et de pôles relais de dimension inférieure (Saint-Gobain, Coucy-le-Château-Auffrique, Folembray, Anizy-le-Grand, Pinon et Blérancourt).

Le Pays Chaunois est traversé par des axes routiers départementaux au trafic parfois très dense (+ de 19 000 véhicules par jour sur la RD1032) et dispose d’un réseau de 8 gares et haltes ferroviaires garantissant une bonne accessibilité aux agglomérations axonaises. Plus d’1/3 des navetteurs à destination d’autres régions que les Hauts-de-France empruntent les transports en commun.

Au quotidien, 81 % des déplacements domicile / travail se font en voiture, loin devant la marche (6%) et les transports en commun (5%). L’offre de transports en commun urbains est performante sur la Communauté d’Agglomération Chauny Tergnier La Fère (272 000 voyageurs en 2016) : l’interconnexion entre le Nord et le Sud du Pays Chaunois reste à développer.

Fermer le menu